Les galeries d’art internationales exposent de plus en plus de collections d’œuvres d’art amérindien traditionnel ainsi que des objets domestiques et sacrés des peuples amérindiens qui expriment ainsi leur culture, leur histoire et leur artisanat. Tous les passionnés d’art traditionnel y trouvent une manne de trésors culturels et de légendes.

A travers les objets domestiques ou sacrés, l’art amérindien traditionnel exprime son histoire, sa culture et les traditions de ses différents peuples. De nombreuses galeries d’art internationales à travers le monde y dédient de plus en plus de leur espace afin de faire connaitre l’art amérindien traditionnel au grand public. Cet espace culturel amérindien traditionnel est riche de ses cultures et les artistes et artisans sont les preuves vivantes de cette vitalité créatrice amérindienne traditionnelle. Des savoir-faire ancestraux parfois complexes sont utilisés pour la réalisation de céramiques, de pièces vannerie, de tissage ou de sculpture du bois. Les galeries d’art internationales permettent aux visiteurs de découvrir les nombreuses facettes des cultures amérindiennes du Québec du Canada, de Guyane… L’art amérindien traditionnel est riche en objets et en trésors de tous genres. Par exemple, des objets pratiques comme l’appelant de mélèze qui est probablement l’objet le plus typique de la nation Crie de la Baie James. Les mitaines et les mocassins de cuir fabriqués en caribou sont richement brodés ou perlés comme autrefois. Il existe de nombreux peuples amérindiens différents selon les pays d’origine mais chacun d’entre eux a ses propres objets de rituels et spécialités artisanales. Les Amérindiens étaient de très bons chasseurs, des guerriers expérimentés mais également d’excellents artistes. Ils savaient fabriquer toutes sortes de poteries, des bijoux, des armes, des sculptures et des monuments, les célèbres totems. Les bijoux étaient fabriqués avec des os, de la corne d’animaux, du bois, des métaux voir des minéraux. Le plus souvent c’était les femmes qui étaient chargées de confectionner cet artisanat. Pratiquement toutes les tribus amérindiennes en fabriquaient soit pour leur usage quotidien, soit par besoin ou à des fins ornementales comme la coiffe de chef. A noter que les coiffes n’étaient portées que par les chefs indiens. Les plumes qui les ornaient, avaient une signification particulière : le nombre d’exploits au combat. Une plume selon sa forme, indiquait un fait d’arme. Les coiffes n’étaient portées que lors des cérémonies ou des combats. L’artisanat amérindien est constitué de beaucoup d’autres trésors, des objets d’art étonnants car ces peuples débordaient de créativité.