Les galeries d’art Lyon consacrent certaines de leurs expositions aux arts précolombiens. Nombre d’objets précolombiens dorment dans les réserves des musées européens. Certains d’entre eux exposent en permanence ou de façon régulière des objets issus de cette période. Le calendrier 2015 prévoit des expositions sur legs des mayas à l’humanité.

Pour les cultures précolombiennes le grand désastre de la Conquête n’a pas été de perdre les objets symboliques de leur culture comme les poteries, l’or… la plus grande tragédie a été d’assister à l’effondrement de leurs croyances et de leur culture. Leurs dieux ont été changés par d’autres idoles, leurs coutumes, leurs langues, leur musique, c’est-à-dire leur mode de vie forgé pendant des siècles a été transformé comme si un simple troc d’objets sans valeur. Quand les espagnols sont arrivés au Nouveau Monde ils n’ont accordé aucune valeur aux cultures qu’ils rencontraient et ils agissaient en conquérants venus pour s’enrichir. Aussi pour conquérir ces peuples, ils détruisaient systématiquement tout ce qui avait de la valeur pour eux, en saccageant les tombes et les centres de cérémonie. La lutte contre les biens artistiques et spirituels des indigènes s’est longtemps perpétuée même après la conquête par le clergé et son évangélisation. Avec la découverte de l’Amérique a commencé une rapide destruction des différentes cultures précolombiennes en établissant l’esprit d’infériorité des indigènes tout juste bons à être soumis à la servitude culturelle d’une autre race. Les galeries d’art Lyon s’intéressent à faire connaitre ces arts précolombiens au grand public car ils couvrent une longue période historique mal connue en France et que pour la comprendre pleinement il faut commencer par s’intéresser à ce passé débuté avec la découverte de l’Amérique. Il faut aussi savoir qu’avant l’arrivée des espagnols en Colombie, il existait déjà des peuples dans les différentes régions du territoire qui ont laissé dans les « demeures de l’autre vie » , les tombes, de nombreux témoignage de l’art précolombien : objets en céramique, or, pierre, textiles… Les fouilles archéologiques ont démontré l’existence de sociétés très hiérarchisées où le statut social et politique s’exprimait au moyen d’un système de communication, concrétisé par la production artistique, surtout la poterie à usage domestique ou décoratif, l’orfèvrerie et le chamanisme. L’existence de cet artisanat séculaire explique que les principaux objets d’art précolombien que l’on peut admirer actuellement dans les galeries art Lyon et à travers le monde sont principalement des poteries et de l’orfèvrerie.