Pierre Ambrogiani

Le peintre Ambrogiani

La galerie d’art contemporaine Michel Estades expose des tableaux du peintre Ambrogiani. Surtout réputé pour ses toiles de nature mortes de poissons de la Méditerranée qu’il adorait ainsi que des peintures représentant des paysages de Provence. Certaines de ses œuvres sont également exposées au Musée Cantini de Marseille.

Le peintre Ambrogiani est né à Ajaccio en Corse le 17 janvier 1907. Il est mort en 1985. Pierre Ambrogiani est un peintre expressionniste réputé pour ses compositions à personnages, figures, portraits, nus, paysages, natures mortes, peintre à la gouache. Il a également œuvré en tant que graveur, dessinateur et illustrateur. Sa famille s’était installée à Marseille dès l’année 1908. Sa jeunesse fut celle des enfants du quartier du grand port méridional, dont il devait devenir un personnage très populaire et particulièrement haut en couleur. Dès l’école, il fut attiré par le dessin et le modelage. Mais, à douze ans, il dut devenir « petit télégraphiste », ce qui ne l’empêchait nullement d’observer autour de lui et de dessiner. En 1937, il sauta le pas et décida de se consacrer pleinement à la peinture. Il a participé à de nombreuses expositions collectives, des Salons d’Automne, dont il était sociétaire, des Peintres Témoins de leur Temps, Comparaisons…Il était affiché à des expositions d’art français contemporain, au Musée du Luxembourg 1948, au Whitney Museum de New York 1948, à Stockholm 1949… Il a montré de très nombreuses expositions personnelles de ses œuvres à Paris, Avignon, Marseille, Toulon, Toulouse, Valence, Londres, New York, Oxford, Philadelphie, Turin, Zurich. En 1973 a eu lieu une exposition rétrospective de son œuvre, au Musée de la Vieille Charité de Marseille. Il a reçu le Prix International de la Biennale de Menton en 1951, le Grand Prix des Peintres Témoins de leur Temps en 1967, le Prix du Gémail en 1968. Par ailleurs, de nombreuses galeries d’art contemporain exposent ses œuvres régulièrement dans plusieurs villes de France. Sa réputation s’est surtout faite avec de nombreuses natures mortes de poissons de la Méditerranée, dont il était un très sérieux amateur, et des paysages de Provence, qu’il traitait avec une peinture épaisse et grasse, où il ne ménageait ni les effets d’abondance de la matière, ni de la couleur. Au long de sa vie, il a poursuivi sa carrière d’artiste, traduisant avec un lyrisme fougueux et coloriste tout ce qu’éclaire le soleil d’une Provence, qui a trouvé en lui son maître populaire.

Articles similaires