André Cottavoz, artiste peintre fait partie des peintres figuratifs contemporains et ses œuvres se trouvent exposées dans les meilleures galeries d’art singulier à travers le monde. Il est né en 1922 et décédé à Vallauris en 2012. André Cottavoz avait fait ses études à l’Ecole des Beaux arts de Lyon. On pourra voir une dizaine de ses œuvres, exposées au côté de celles de Truphémus et Fusaro, à la fameuse galerie de peinture à Lyon estades.com/qui exposera la collection Cottavoz d’un amateur d’art privé.

Après 1945, André Cottavoz a participé à plusieurs expositions de renommée et obtint le prix Fénéon en 1953. Il fait partie des peintres figuratifs contemporains ayant marqué leur époque. Avec d’autres artistes issus de l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon, il forme alors la nouvelle figuration de l’Ecole de Lyon encore appelé « sanzisme ». Fusaro, Truphémus et Charrin rejoignent Cottavoz pour exprimer les tendances de ce courant artistique c’est à dire la recherche de la lumière non seulement naturelle mais aussi une lumière émanant de la toile en soi. Par ailleurs il y a également cette spécificité propre à André Cottavoz ce désir de soumettre n’importe quel sujet à une notion d’épaisseur obtenue par des couches superposées, nées d’un malaxage, d un pétrissage au pinceau, au couteau ou à la main. Au fil de son œuvre (intérieurs, paysages, bords de mer), il est toujours resté fidèle aux tons bleus, vert et turquoise et il avait un goût marqué pour les bouquets composés par sa femme. A partir de l’année 1946, les expositions et les galeries d’art singulier commencent à exposer régulièrement ses œuvres, en France et à l’étranger notamment à Genève, Milan, Bale, Turin, Amsterdam, Caracas, Tokyo… Depuis, ses peintures ont été acquises par de nombreux musées en France (Musée National d’Art Moderne, Musée Municipal de la ville de Paris…) et à l’étranger (Luxembourg, Turin, Tokyo et Yamagata au Japon.). La galerie peinture Lyon expose également ses œuvres. A savoir aussi sur la vie de cet artiste il a aussi illustré de nombreuses œuvres littéraires comme « dialogue de l’arbre » de Paul Valérie. Les œuvres de Cottavoz, de petits formats, se négocient actuellement entre 8 000 et 30 000 euros. Sa dernière grande exposition a eu lieu en 2008 à Paris, après une rétrospective en 2005 à Vallauris. Le musée Dini possède quelques-unes de ses toiles, le musée des Beaux-arts de Lyon une seule (en réserve).